Rues, grandes villes, petites communes, villages ruraux, campagne… La vidéosurveillance s’invite partout. Elle devient l’outil de veille et de surveillance en vogue car très efficace. Voici la raison pour laquelle elle gagne du terrain dans l’hexagone.

vidéosurveillance

Les bus sous surveillance

Valérie Pécresse a fait installer 2500 caméras dans les bus  et les cars du réseau francilien Transdev du bassin clayois.
Cette installation aura pour but de protéger les utilisateurs mais aussi les chauffeurs, des incivilités pouvant arriver dans les transports en commun. Les caméras fonctionnent en continu pendant tous les trajets de la journée. Et comme la législation l’exige, les enregistrements seront conservés pendant 1 mois afin d’aider les forces de l’ordre à résoudre des enquêtes au besoin.
Le financement a été pris en charge en totalité par le STIF (soit 168 000€).

Les cimetières aussi ?

C’est Calais qui ouvre la marche avec la mise sous vidéosurveillance de son cimetière sud.  Deux caméras couvrent les quelques 13 hectares. Ayant l’option 360° elles filment en continu le site ayant subi de nombreux vols et incivilités. Le gardien n’a pas accès aux enregistrements pour rester en phase avec la loi. Par contre, ce dernier a le droit de contrôler les véhicules. Il semblerait que le dispositif soit également étendu dans le cimetière nord.

Quand il y a presque plus de caméras que d’habitants

Dans l’Aude, à Rennes-les-bains, 180 habitants sont scrutés par 7 caméras de vidéosurveillance. Soit une pour 27 habitants.  Ce petit village compte plus de caméras par habitants que Paris, Lyon ou Nice. Aucun incident, aucun vol ou encore aucune incivilité  n’a été relevée et ne justifie un tel investissement. Le Maire s’ en défend en précisant que c’est « au cas où ».

L’église opte aussi pour des caméras

Les églises de Martigues sont la proie de nombreux actes malveillants. Incendies, vols, vandalismes… Le père Delabre n’en finit plus de faire face à de tels événements négatifs, l’obligeant à déposer chaque année entre 5 et 10 plaintes auprès des forces de l’ordre. A noter que les églises de la ville ne sont pas fermées car de nombreuses personnes y viennent pour prier, se reposer ou chercher un moment de calme, outre le fait que ce soit également des lieux touristiques. Le curé de la paroisse va se résoudre à installer des caméras, comme l’ont déjà fait bon nombre d’églises françaises.

Peu à peu, les caméras fleurissent sur le territoire, parfois même dans des endroits totalement insolites.2424

Retour au blog

Retrouvez-nous

  • facebook
  • twitter
  • youtube

Newsletter

Rubriques

Articles ♥