Dans un peu plus d’un an, à Tourcoing, aura lieu un rassemblement peu commun : celui d’une CSU (Centre de supervision urbaine). Plus de 500 caméras de surveillance des communes alentours seront visionnées dans un seul et même centre.

mutualisation

L’idée

Elle émane du Maire qui n’est autre que le Vice-Président de la Région et Vice-Président aux transports à la Métropole. Il espère réellement créer le premier CSU intercommunal de France, toucher une aide de l’Etat pour sa construction et donner l’idée à d’autres communes.
Ce CSU comprendrait les communes de Tourcoing avec Roncq, Neuville-en-Ferrain, Mouvaux, Bousbecque, Wervicq, Comines, Warneton, Linselles, Halluin

Techniquement pas de problème

Visiblement la moitié des caméras peuvent être raccordées, quant à l’autre moitié, il suffirait d’un logiciel pour rendre la chose possible. Côté juridique, là encore, aucun problème n’est à surmonter.

Financièrement, combien ça coûte ?

Pour le moment il est impossible de déterminer le coût exact d’un tel investissement. En effet, beaucoup de communes sont en train de revoir leurs dispositifs afin de pouvoir rallier le CSU. Néanmoins, Roncq, qui est la petite dernière de la circonscription à n’avoir aucune caméra de surveillance pour l’heure, compte bien se rattraper en investissant 300 000€ pour l’achat de 30 caméras fixes + 2 mobiles.
En revanche, Neuville qui compte déjà 36 caméras, va investir 26 000€ dans le renouvellement de certains dispositifs défaillant.

Quels sont les avantages d’une CSU ?

Outre le fait que les frais soient partagés, il y a aussi une question d’amplitude horaire pour le visionnage des bandes d’enregistrement. En effet, avec du personnel en rotation sur plusieurs communes, il sera plus facile d’avoir un œil quasiment non-stop sur les écrans.

Des réticences ?

Le Maire de la ville d’Halluin émet des réserves en précisant « Si le FN ou les socialistes gagnent les élections à Tourcoing, je n’ai pas envie qu’ils aient accès aux images… ». Il ne précise pas les raisons qui le poussent à prendre cette direction. Néanmoins, il semblerait qu’une convention liant toutes les communes, permettent chacune d’entre elle de se détacher du CSU en cas de besoin.

La mutualisation des systèmes de vidéosurveillance urbains existe déjà mais pas à cette échelle et la plupart des images ne sont pas visualisées en direct. Roubaix semble très intéressée par ce concept et travaille sur une mutualisation des caméras avec les communes voisines.

Retour au blog

Retrouvez-nous

  • facebook
  • twitter
  • youtube

Newsletter

Rubriques

Articles ♥