Sans attendre le reste du développement de cet article, il faut que vous ayez la réponse : NON… En aucun cas la société de télésurveillance n’a le droit de prévenir la Police. Venons-en au fait de ce qui peut s’appeler une supercherie.

Un discours confus des télé-surveilleurs

Lors d’un  entretien commercial avec un des grands télé-surveilleurs nationaux, ces derniers vous disent très clairement qu’en cas d’effraction à votre domicile ils sont en droit d’appeler la Police. Ce qu’ils oublient de dire c’est qu’ils ne peuvent pas l’appeler au moment de l’alerte car ils n’en ont pas le droit. Ils peuvent éventuellement les joindre quand il est trop tard, c’est à dire : après être venu constater les dégâts.

Si nous tenons compte des temps de vérification (est-ce bien une alerte justifiée et non pas une alerte intempestive ?), des temps de trajet des agents, il peut se dérouler entre 20 et 40 minutes minimum entre l’alerte et l’intervention et donc, un éventuel coup de fil à la Police.

Serious business team working in a call center

Le résultat pour le client est donc proche de zéro malgré un discours commercial convainquant.

Une raison technique

La première raison est technique. En effet il faut savoir qu’en moyenne seulement une alerte sur 400 est justifiée. Dans la grande majorité des cas, les alertes sont dues à des oublis : les enfants qui rentrent sans désactiver l’alarme, le chien qui est resté seul dans la maison et est sorti de sa pièce attitrée, etc… ou des problèmes techniques (alertes intempestives, coupure de courant,…).

Du même coup on imagine bien que, si à chaque alerte, le télésurveilleur prévenait la Police, ceci deviendrait vite ingérable pour les forces de l’ordre.

Une raison légale

Pour se prémunir de cela la Police prévoit donc de verbaliser le télé-surveilleur en cas d’appel intempestif, afin d’éviter les engorgements. Seuls à échapper à cette règle bien entendu, les établissements spécifiques comme les banques par exemple.

Un paradoxe économique

Enfin les sociétés de télésurveillance n’ont pas d’intérêt économique à faire intervenir la Police dès qu’il y a constat d’une alerte. En effet si c’est la Police se déplaçait chez le client à leur place, ils ne pourraient pas facturer de frais d’intervention (entre 70 et 120 €TTC par intervention suivant le fournisseur).

Des solutions alternatives efficaces

Avec une solution de vidéosurveillance par internet, c’est vous ou votre entourage qui recevez l’alerte, vous avez ainsi une capacité de réaction immédiate, y compris celle de prévenir la Police pour lui donner le signalement du délinquant si besoin sans risque d’être verbalisé.

Pour l’intrus ces nouveaux systèmes sont assez stressants. En effet avec un télésurveilleur traditionnel il sait qu’il a 10 ou 15 minutes minimum devant lui ; Avec un système de vidéosurveillance efficace (caméras IP générant des alertes), le propriétaire, ou un voisin peut-être à proximité au moment de l’alerte et la réaction peut-être immédiate.