La domotique au service des personnes âgées : mode d’emploi

Le maintien à domicile est un enjeu de taille pour les personnes âgées : 90 % d’entre elles souhaitent rester dans leur maison ou appartement, plutôt que d’intégrer un établissement spécialisé type MAPAD (maison d’accueil de personnes âgées dépendantes) ou EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) lorsque la perte d’autonomie se fait sentir.

Kiwatch : Système de video surveillance

Pour répondre à cet enjeu, la domotique peut être une solution intéressante. Rappelons que la domotique peut se définir comme l’ensemble des techniques permettant l’automatisation de la maison en termes de confort, de sécurité et d’énergie. De plus en plus high tech, la domotique passe aujourd’hui par les smartphones, tablettes et autres écrans tactiles.  

La domotique pour la sécurité et la santé des seniors

Le premier objectif de la domotique au service des personnes âgées va être d’améliorer leur sécurité. On peut tout d’abord les prémunir des cambriolages, en installant une alarme anti-intrusion. Les seniors constituent malheureusement une cible privilégiée pour les personnes mal intentionnées : l’alarme peut donc les sécuriser et rassurer leurs proches. 

Deuxième élément très important, éviter les risques de chutes, qui peuvent être lourds de conséquences chez les seniors. Pour ce faire, il peut s’avérer judicieux d’équiper leur domicile d’un système de téléassistance : la personne âgée porte un bracelet ou un médaillon et peut, en appuyant simplement sur un bouton, alerter une plateforme qui pourra, si nécessaire, envoyer les services de secours.

Autre système encore plus poussé, la “vidéo bienveillance”, qui consiste à installer des caméras dans les différentes pièces du logement de la personne âgée afin de communiquer directement avec elle et maintenir le lien à distance. Cette solution permet également de détecter les comportements inhabituels (levers nocturnes, absence d’une pièce à une heure anormale, etc.) et de prévenir les proches en cas de chute, grâce à un système d’alarme.  A noter que certains systèmes de géolocalisation, via un bracelet, peuvent être pratiques pour les personnes souffrant d’Alzheimer qui sont susceptibles de sortir de leur domicile et de ne pas retrouver leur chemin. 

Pour éviter les risques de chute, vous pouvez également domotiser l’éclairage. Chaque pièce peut ainsi s’allumer lorsqu’une présence est détectée, ou bien à certaines heures qui seront programmées à l’avance (par exemple, on peut allumer le salon de 20 à 22 heures car on sait, selon les habitudes de vie de la personne âgée, qu’elle regardera la télé à cette heure-ci). 

Au-delà des systèmes de détection de chute, la domotique peut également venir au secours des personnes âgées au niveau de la santé. Par exemple, il existe des systèmes de piluliers intelligents qui évitent l’oubli de la prise de médicament ou, au contraire, la double dose. Cet objet se programme pour une semaine, avec une alarme à l’heure de la prise du médicament et un verrouillage entre deux prises. 

Apporter du confort et limiter les efforts des aînés

Pour que la personne âgée puisse continuer à vivre à domicile dans les meilleures conditions de confort, plusieurs aménagements peuvent être effectués dans son logement. On peut d’abord domotiser les volets, pour qu’ils se ferment simplement en appuyant sur un bouton, et non en prenant le risque d’ouvrir une fenêtre pour rabattre les battants. 

Il est également possible de régler la température de chaque pièce, pour éviter que l’occupant du logement ait trop chaud ou trop froid et subisse de grands écarts de température. A noter que la chambre doit être plus fraîche de quelques degrés par rapport au reste de l’appartement. La température peut également être modulée en fonction des moments de la journée. Domotiser l’éclairage et le chauffage permet, en outre, de réaliser d’importantes économies d’énergie. 

Enfin, il est important de noter que, malgré la barrière technologique, de plus en plus de seniors sont équipées d’une enceinte ou d’un assistant vocal afin de piloter ces différents objets par la voix.

La domotique en renfort des proches et des aidants 

Ces différentes solutions domotiques permettent donc de sécuriser le domicile de la personne âgée, de lui apporter une meilleure qualité de vie et de rassurer ses proches. Ces derniers s’interrogent souvent sur le financement de ces systèmes, parfois coûteux. Sachez que vous pouvez bénéficier d’aides financières telles que l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) ou d’aides proposées par les caisses de retraite.

Ces aides peuvent également vous permettre de financer les prestations d’une aide à domicile, une professionnelle qui pourra accompagner la personne âgée dans les gestes de la vie quotidienne, en fonction de son niveau de dépendance : aide au lever, aide au coucher, préparation des repas, courses, toilette, etc. 

Dans tous les cas, si ces systèmes domotiques sont une aide précieuse pour le maintien à domicile et l’autonomie des seniors, ils ne peuvent se substituer entièrement à l’aide des proches.

Retrouvez-nous

  • facebook
  • twitter
  • youtube

Newsletter

Rubriques

Articles ♥