Comment se faire rembourser en cas de cambriolage ?

En 2020, 601 000 ménages ont été victimes de cambriolage. Un chiffre qui a augmenté de 44 % en 10 ans ! Autant dire que personne n’est à l’abri de voir sa maison ou son appartement visité pendant son absence. Mais comment se faire rembourser en cas de cambriolage ? 

Les avantages de la vidéosurveillance

  • Contrôle en temps réel par vidéo et son
  • Pilotage à distance
  • Evite les faux déclenchements
  • Alerte en temps réel via l’application + mail + SMS

Je demande mon devis
Je découvre l’offre

Cambriolage : l’importance d’être bien assuré

Tout d’abord, pour espérer être remboursé en cas de cambriolage, il est indispensable d’avoir souscrit une assurance multirisques habitation, que vous soyez locataire ou propriétaire. Celle-ci comprend presque toujours des dispositions spécifiques sur l’indemnisation en cas de vol ou de cambriolage. Les vols indemnisés concernent, bien sûr, ceux stipulés dans le contrat. 

Ainsi, plusieurs éléments sont à avoir en tête :

  • Certains objets sont exclus d’office de la plupart des assurances. C’est le cas notamment des objets stockés dans une dépendance non habitable (par exemple une cabane de jardin), à l’extérieur de votre maison ou encore dans les parties communes de votre immeuble. Il peut s’avérer judicieux, dans ce cas, de souscrire à certaines options spécifiques. 
  • La façon dont le cambriolage a été commis a également son importance. Certaines assurances ne remboursent la victime que si le cambriolage a été commis par effraction (porte forcée, fenêtre cassée, etc.). Là encore, il est primordial de vérifier les modalités précises du contrat. 

Comment déclarer un cambriolage à son assurance ?

Quels que soient les biens cambriolés et la façon dont les malfaiteurs ont procédé, vous devez déclarer le cambriolage à votre assurance. Sachez que vous disposez d’environ 48 heures pour : 

  • Déposer plainte auprès des forces de l’ordre (généralement contre X, puisque l’auteur de l’infraction est inconnu)
  • Déclarer le cambriolage auprès de votre assurance

Il est important de doubler votre appel téléphonique à l’assurance d’une déclaration écrite. Celle-ci doit comprendre :

  • Le numéro de contrat
  • Les coordonnées complètes de l’assuré
  • Les précisions quant aux circonstances du cambriolage
  • Une copie du récepissé du dépôt de plainte 
  • Une liste exhaustive des biens dérobés et des dégradations constatées au domicile

NB : Pour les objets volés, il est important d’être le plus précis possible. Vous devez signaler dates et montants d’achat et appuyer vos dires grâce à des preuves d’achat voire des photos des biens en question. Pour les objets reçus en cadeau ou en héritage, vous pouvez présenter des actes notariés. L’objectif ? Obtenir un remboursement au plus proche de la valeur des objets volés ou dégradés. 

Cambriolage : comment est calculé le remboursement des biens volés ? 

Le montant du remboursement des biens volés va dépendre de la qualité et de l’exhaustivité de votre déclaration. Mais également des options auxquelles vous avez souscrit. Selon l’article L121-1 du Code des Assurances, les objets volés ou endommagés (appareils ménagers, hi-fi, son, informatique et mobilier courant) sont remboursés selon la valeur d’usage le jour du vol. Généralement, le bien a perdu de sa valeur par rapport au jour d’achat. En outre, un coefficient de vétusté est appliqué. Aussi, un téléviseur d’une valeur d’achat de 500 euros peut être remboursé entre 300 à 400 euros, par exemple. 

Pour obtenir un meilleur remboursement, vous pouvez souscrire à l’option “rééquipement à neuf”. Le bien volé ou endommagé est alors remboursé selon la valeur qu’il avait le jour de son achat. Certaines assurances ajoutent d’autres exigences pour accepter le remboursement à neuf, comme le fait que le bien volé soit récent et date de moins de 3 ou 5 ans. 

NB : Si, à l’occasion du cambriolage, votre logement a subi des dégâts, votre assurance peut vous indemniser de différentes façons : 

  • La réparation en nature : l’assureur mandate un artisan de son réseau pour le compte du sinistré.
  • L’indemnisation de gré à gré : en échange d’un certain montant, la réparation est confiée à l’assuré lui-même. 
  • L’indemnisation par chèque : l’assuré est remboursé par l’assureur sur présentation d’un devis ou d’une facture.

Comment prévenir les cambriolages ? 

Même si votre assurance vous offre un remboursement satisfaisant, les cambriolages comportent des coûts cachés comme, par exemple, l’augmentation des mensualités de votre assurance, le rachat d’objets essentiels au prix fort, ou les frais administratifs pour faire refaire certains papiers d’identité. Sans parler de la valeur sentimentale de certains biens, comme des bijoux de famille ou les photos contenus dans le téléphone portable. Mieux vaut donc prévenir que guérir !

Aussi, pour prévenir certaines cambriolages, il existe différentes solutions : 

  • Sécuriser votre porte d’entrée : cette ouverture est le moyen d’action privilégié des cambrioleurs. Vous pouvez donc opter pour une serrure à points ou une porte blindée. 
  • Prévenir une personne de confiance en cas d’absence, pour qu’elle vérifie qu’aucun événement suspect ne se déroule à votre domicile. 
  • Simuler une présence, au moyen d’un éclairage programmé à certaines heures de la journée et correspondant à vos habitudes de vie. 
  • Installer un système d’alarme, qui peut être relié directement aux forces de l’ordre en cas d’infraction.
  • Installer un système intelligent de vidéosurveillance comme celui proposé par Kiwatch. Vous êtes prévenu, sur votre smartphone, en cas d’intrusion dans votre domicile. De plus, les différentes caméras de surveillance vous permettent de vous rendre compte des événements qui se déroulent chez vous. La vidéo est conservée pendant trente jours, ce qui peut constituer une preuve tangible pour votre assureur. 

Pour conclure, voici les différents points à retenir pour vous prémunir des cambriolages ou, le cas échéant, être correctement indemnisé : 

  • Vérifiez votre contrat d’assurance habitation et ses différentes modalités.
  • Portez plainte et prévenez au plus vite votre assurance en cas de cambriolage et accordez un soin particulier à votre déclaration écrite.
  • Protégez votre maison en amont avec des outils techniques, comme la vidéosurveillance intelligente, et humains, en faisant appel par exemple à une personne de confiance en cas d’absence. 

Sources :

  • anti-cambriolage.fr/assurance/indemnisation-apres-cambriolage
  • lecomparateurassurance.com/103343-faq-questions-reponses/107735-comment-etre-indemnise-apres-cambriolage
  • portes-et-serrures.fr/chiffres-cambriolage-france/
  • bonne-assurance.com/automobile/les-dossiers/couverture-en-cas-de-cambriolage/