Kiwatch

Que disent les statistiques des cambriolages ?

cambriolage maison camera statistiques

Chaque année, l’enquête Cadre de Vie et Sécurité (CVS), dite de “victimation”, est menée par l’Insee (Institut national des la statistique et des études économiques), en partenariat avec l’ONDRP (Observatoire de la délinquance et des réponses pénales) et le SSMSI (Service statistique ministériel de la sécurité intérieure). Son but ? Connaître les faits de délinquance dont les ménages et les individus ont pu être victimes dans les deux années précédant l’enquête. Rappelons que la victimation peut se définir comme le fait de subir une atteinte matérielle, corporelle ou psychique et d’en être conscient.

Cambriolages et tentatives de cambriolages

L’enquête CVS révèle qu’en 2018, 490 000 ménages ont été victimes d’un cambriolage ou d’une tentative de cambriolage pour leur résidence principale. Ce chiffre se divise de la façon suivante : 

  • 220 000 (45 %) ont subi au moins un cambriolage “effectif”
  • 269 000 (55 %) ont subi une ou plusieurs tentatives de cambriolage

1,7 % de la population française a donc subi un cambriolage ou une tentative de cambriolage.  

Si l’on parle de nombre de cambriolages (et non de ménages victimes de cambriolages), on compte 245 000 cambriolages de résidences principales, soit 8 pour 1000 ménages et 312 000 tentatives, soit 11 pour 1000. 

Votre demande de devis en moins d'1 minute

    Que souhaitez-vous protéger ?




    Possédez-vous une connexion internet ?


    Quel type de caméra vous intéresse ?


    Combien de zones souhaitez-vous protéger ?


    Finalisez votre demande de devis personnalisé





    Augmentation des cambriolages

    De manière générale, les cambriolages et tentatives de cambriolages sont en hausse ces dernières années, en particulier entre 2008 et 2011. Ils se sont stabilisés entre 2011 et 2014 avant de baisser de nouveau et de réaugmenter en 2017, où le nombre de cambriolages et de tentatives a dépassé les 620 000 ! En 2020, en revanche, les premiers chiffres édités par la SSMSI montrent une forte baisse, de l’ordre de 20 %. Cette chute est due aux diverses restrictions sanitaires liées à la pandémie de la COVID-19, en particulier les deux confinements du 17 mars au 10 mai puis du 30 octobre au 14 décembre.

    7 ménages cambriolés sur 10 portent plainte

    Entre 2016 et 2018, 70 % des ménages victimes d’un cambriolage “abouti” ont déposé plainte auprès du commissariat. Une proportion qui chute à 30 % pour les ménages victimes d’une tentative de cambriolage. Les autres ont soit simplement déposé une main courante, soit ne se sont pas du tout déplacés au commissariat. Rappelons que le dépôt de plainte est indispensable pour entamer les démarches d’indemnisation auprès de son assureur, qu’il y ait ou non effraction

    Cambriolages : de fortes disparités géographiques

    Bien sûr, ces chiffres cachent de fortes disparités territoriales. Les zones urbaines sont notamment beaucoup plus touchées que les zones rurales. En 2019, on comptait 4,8 logements cambriolés pour 1000. Un chiffre qui grimpe à 9,2 pour les unités urbaines de 200 000 à 2 millions d’habitants. 

    De même, toutes les régions ne sont pas touchées de la même façon. Les trois régions les plus impactées sont Provence-Alpes-Côte-d’Azur, avec un taux de 8,9/1000, Île-de-France (8,7/1000) et Auvergne-Rhône-Alpes (7,8/1000). La Corse est la région qui enregistre le taux le plus faible, avec 2,1/1000, avec la Bretagne (3,9/1000) et la Normandie (4,4/1000). 

    Les objets les plus volés lors des cambriolages

    Si les différentes régions de France ne sont pas toutes logées à la même enseigne en matière de cambriolages, il semblerait que les voleurs convoitent toujours les mêmes objets. Selon l’ONDRP qui, chaque année, mène une enquête auprès des ménages dont la résidence principale a été cambriolée, les bijoux ont la préférence des voleurs. Bagues, colliers et autres bracelets font partie de leur butin dans 54 % des faits signalés entre 2013 et 2015. Faciles à transporter et à cacher, les bijoux peuvent également posséder une certaine valeur. Ce n’est donc pas étonnant qu’ils soient la cible privilégiée des malfaiteurs ! 

    Vient ensuite le matériel hi-fi, dérobé dans 31 % des cambriolages, juste devant le matériel informatique (29 %). Nul doute que ce chiffre, en constante augmentation, est, aujourd’hui, plus élevé.  L’argent liquide et les différents moyens de paiement (carte bancaire, chéquier, etc.) ont été dérobés dans 29 % des cambriolages entre 2013 et 2015. Un chiffre globalement stable ces dernières années. 

    D’autres objets peuvent également attirer la convoitise des cambrioleurs : les vêtements (16 %), le matériel électroménager et de bricolage (14 %), les papiers d’identité (11 %), les objets culturels comme les livres ou les disques (10 %) et les œuvres d’art (6 %). 

    Le temps moyen pour un cambriolage

    3 minutes, c’est le temps moyen d’un cambriolage !

    Ce temps prend en compte l’effraction de la porte et l’intrusion dans votre domicile. Cela peut vous sembler très rapide, mais sachez que pour les cambrioleurs ce temps peut leur paraître une éternité. En effet, entre le moment où il s’introduit chez vous et celui où il visite les différentes pièces de votre maison, il doit dès lors cibler les endroits qui sont plus sujets à contenir des objets de valeur.

    C’est pour cela que l’application Kiwatch peut s’avérer un outil indispensable. Dès que l’on vous signale une intrusion, vous pourrez dans les 30 secondes suivantes contacter le centre de sécurité ou le poste de police le plus près de votre domicile.

    Seul 13% des cambriolages élucidés en France

    Selon une enquête de la Direction Générale de la Police Nationale (DGPN), seulement 13% des cambriolages qui ont lieu sur notre territoire sont élucidés. Ce chiffre étant très faible, s’explique de différentes manières :

    • Le manque de preuves : Les personnes victimes d’un cambriolage n’ont pas les preuves suffisantes à montrer à la Police afin qu’ils puissent mener à bien  leurs enquêtes, et ainsi identifier les malfrats.
    • La difficulté à retrouver un cambrioleur : malgré les moyens technologiques que la police possède actuellement, vous vous doutez bien qu’ils ne sont pas encore au niveau des experts. Retrouver une ou plusieurs personnes sans aucune preuve est un exercice quasiment impossible.
    • Les personnes qui ne portent pas plainte : Avant même de penser à trouver les cambrioleurs qui se sont introduit chez, il est nécessaire de porter plainte auprès du poste de police de sa ville ou de son quartier ce qui vous permettra dans un premier temps de lancer une enquête puis de vous rapprocher par la suite de votre assureur.

    Afin de faciliter au maximum le travail des enquêteurs, Kiwatch propose dans son système de vidéosurveillance la possibilité d’enregistrer et de filmer avec une caméra haute-définition (1080p) toutes intrusions dans votre domicile et de conserver ses preuves pendant 30 jours. De plus avec l’option zoom sur l’application, vous pourrez rendre le travail de la police plus simple pour procéder à une identification de la personne.

    Comment éviter de faire partie des statistiques de cambriolage ? 

    Les cambriolages des maisons principales et secondaires, mais également des locaux professionnels, sont donc fréquents, et plutôt en augmentation si l’on excepte l’année 2020 marquée par deux confinements. 

    Pour éviter de faire partie des statistiques de cambriolage, vous pouvez appliquer quelques conseils assez simples : 

    • Sécuriser vos ouvertures : avant de partir, pensez à toujours bien fermer portes et fenêtres. Vous pouvez également sécuriser vos ouvertures en installant une serrure à point, une alarme de fenêtre ou des barreaux aux fenêtres accessibles. 
    • Ne pas ébruiter votre absence : si vous partez en vacances, par exemple, mieux vaut ne pas informer la terre entière de votre départ ! Vous pouvez en revanche faire appel à un voisin de confiance pour qu’il passe relever votre courrier et vérifier qu’aucun événement anormal ne se déroule à votre domicile. 
    • Installer une alarme : dans 8 cas sur 10, le déclenchement d’une alarme fait fuir les cambrioleurs ! 
    • Opter pour une solution de vidéosurveillance. Celle proposée par Kiwatch est particulièrement aboutie. Dotée d’un système de détection, cette vidéosurveillance vous prévient en cas d’événement anormal (une intrusion notamment) sur votre smartphone. De plus, les images sont enregistrées pour 30 jours, ce qui peut constituer une preuve intéressante pour les forces de l’ordre ou pour votre assureur. 

    Ces différentes précautions vous permettront de vous prémunir, au moins en partie, de certains types de cambriolages. 

    Partager cet article sur les réseaux ->

    Partager sur facebook
    Partager sur linkedin
    Partager sur twitter
    Partager sur email

    Suggestion d'articles

    Retour haut de page