5 façons de se sentir en sécurité chez soi – Sécurité Domicile

Mieux vaut prévenir que guérir, les infractions dans les domiciles font partie des risques du quotidien. Que ce soit pour un cambriolage ou pour une dégradation, quelques astuces permettent de se sentir en sécurité au sein du foyer.

 En sécurité chez soi


1 – Sécuriser l’ensemble des entrées

Recensez les entrées que pourrait utiliser une personne malveillante. Portes, fenêtres, portails, balcon… Pour les ouvertures, assurez-vous qu’un nombre limité de personnes disposent d’un jeu de clef. Il existe également des modèles de portes et de fenêtres à la sécurisation plus ou moins élaborée. Étant donné que cela demande un certain budget, votre assureur peut également vous renseigner sur les modèles les plus appropriés ! De plus, le type de portes et fenêtres impacte vos cotisations et vos niveaux de garanties en cas de cambriolage.

2 – Mettre en place une surveillance préventive

L’installation d’une solution de vidéosurveillance vous permet de prévenir les risques d’intrusion. Les caméras connectées Kiwatch, munies d’une technologie de détection intelligente, alertent les utilisateurs en cas d’activité anormale. Ouverture du portail durant la nuit ? Une personne qui escalade un mur ? Le système d’intelligence artificielle qui différencie les humains et les animaux rend la solution particulièrement intéressante. Vous ne confondez pas un cambrioleur avec le chat du voisin !

3 – Être bien assuré

Une bonne assurance est celle qui vous apporte les niveaux de garanties suffisants selon vos besoins. Lors d’un cambriolage, vous devez être en mesure de vous remettre de cet évènement. Si vous êtes locataire, votre assurance habitation peut couvrir un ensemble d’éléments. Mais elle peut être également complétée par une assurance dite PNO (Propriété Non Occupant). Souscrite par le propriétaire, elle permet d’assurer un logement en location, même s’il n’est pas occupé au moment du sinistre. L’assurance PNO prend souvent en charge des dégâts qui ne font pas partie du contrat souscrit par le locataire.
D’un point de vue responsabilités, le propriétaire peut prendre en charge de la réparation de la porte, ou de la fenêtre qui a été fracturée. Il faut dans ce cas prouver que le dégât n’est pas du fait du locataire. Les images enregistrées par une caméra intérieure permettent cela.

4 – Avoir un interphone avec visiophone

Lorsque l’on sonne à votre porte, vous hésitez parfois à ouvrir. Vous craignez que cela ne soit une personne malintentionnée et souhaitez connaître son identité sans pour autant lui accorder l’accès à votre domicile.
Le visiophone vous permet alors de voir et communiquer avec la personne inconnue.

5 – Connaître les personnes qui ont accès à votre résidence

Si vous habitez en copropriété, ou que vous êtes locataire d’un appartement, vous êtes amené à voir circuler des personnes qui vous sont inconnues. Entretien de l’ascenseur, sapeur pompier venu pour les étrennes, cambrioleurs ? En cas de doute, demandez systématiquement une preuve de l’identité de la personne que vous voyez, et notez son passage au cas où une plainte devrait être déposée. Cependant, un nombre limité de personnes est autorisé normalement à entrer dans les parties communes sans y être invité (facteur, secours et forces de l’ordre…). Identifiez-les !
Enregistrer

Retrouvez-nous

  • facebook
  • twitter
  • youtube

Newsletter

Rubriques

Articles ♥