Cambriolages : optimisez la protection de votre logement

Chaque année, à chaque départ de vacances (hiver, été ou autres), les cambriolages se font de plus en plus nombreux. Comment cela s’explique mais surtout, comment mettre toutes les chances de son côté afin de ne pas se priver de vacances tout en partant l’esprit tranquille ? Il semblerait que la clé du problème se trouve principalement dans nos habitudes.

protéger sa maison contre les cambriolages

Quelques chiffres du Ministère de l’intérieur et de l’observatoire de la sécurité

En France, entre 2012 et 2014, il y a eu environ 400 000 logements ou locaux visités (50% concernent les résidences principales, 44% les locaux professionnels et 6% les résidences secondaires). La plupart des intrusions ont lieu entre 14h et 16h.
S’il semble plus facile pour un cambrioleur d’œuvrer en zone rurale, il faut savoir que 80% des cambriolages ont lieu en ville et la plupart du temps, en passant par la porte d’entrée (80% en pavillon et quasiment 100% en appartement) ou les fenêtres.
Les cambrioleurs sont de vrais professionnels, en moins de 20 minutes, ils savent où trouver ce qu’ils cherchent. 95% des malfrats fuient lorsqu’une alarme retentit. Concernant les enquêtes, moins de 13% finissent par être élucidées…

Les précautions à prendre contre les cambriolages

Il est essentiel lors de l’achat ou la location de votre logement, de prendre en compte non seulement sa situation géographique mais aussi son accessibilité. Vérifiez les points d’entrée (porte, garage, fenêtres, véranda…), la hauteur des haies mais également la toiture : certains cambrioleurs n’hésitent pas à détuiler pour s’introduire chez vous par les combles (surtout si vous laissez traîner votre échelle sur un côté de la maison) ! Protégez toutes les ouvertures non visibles depuis la rue ou par les voisins. Si vous avez plusieurs véhicules, laissez-en un garé devant la maison, bien en vue afin de laisser croire que quelqu’un est à l’intérieur.
Lors de vos absences prolongées, si vous le pouvez, demandez à un voisin ou un proche de venir ouvrir et fermer les volets et relever le courrier chez vous. Dans le cas contraire, fermez bien vos volets et votre porte d’entrée. Profitez du dispositif « tranquillité vacances » et prévenez la gendarmerie de votre absence : dans certaines villes, les gendarmes (ou policiers) font des rondes afin de décourager les plus opportunistes.

Les petits plus

Mettez le paquet sur votre porte d’entrée : un cambrioleur renonce au bout de 4 à 5 minutes d’essais infructueux. Sans parler de porte blindée, optez pour une porte bien scellée dans la maçonnerie avec une bonne serrure trois points minimum. Vérifiez que le cylindre de votre serrure comporte plus de 10 goupilles, complexant les combinaisons d’ouverture. Côté vitrages, il existe des verres anti-infractions ou des barreaux à installer sur les fenêtres. Ne pensez pas qu’un simple volet roulant vous protège d’une intrusion.
Enfin, optez pour un système d’alarme. Autonomes et sans fil, elles vous permettent de garder un œil sur votre logement même lorsque vous n’y êtes pas, grâce à une application sur votre téléphone ou tablette. Elles ont la faculté de faire fuir la plupart des visiteurs et envoient une alerte dès qu’un mouvement suspect est détecté.

Il suffit parfois de petits détails afin d’éviter les retours de vacances désastreux. N’oubliez pas aussi d’éviter de raconter votre vie sur les réseaux sociaux ou bien partagez vos photos de vacances lorsque vous êtes de retour. Le cambrioleur 2.0 dispose d’une mine d’informations sur ces plateformes: vous leur mâchez le travail !

Retour au blog

Retrouvez-nous

  • facebook
  • twitter
  • youtube

Newsletter

Rubriques

Articles ♥