Caméra fictive or not, telle est la question !

Aujourd’hui sur internet on trouve de tout et pour quelques euros vous pouvez même vous munir d’une caméra fictive de vidéosurveillance. Une caméra fictive est une caméra qui ne marche pas. En effet, ces modèles sont vendus dans l’unique but de dissuader les cambriolages et éviter d’autres actes de malveillance.

Que trouve-t-on sur le marché ?

De nombreux sites internet commercialisent de fausses caméras de vidéosurveillance. Ces caméras ne répliquent pas des modèles de « vraies » caméras existants. Ces fausses caméras sont censées donner le change aux délinquants et il est indéniable que certains modèles impressionnent… à distance.

Caméra fictive

Quel impact sur le délinquant ?

Indéniablement ces caméras de vidéosurveillance peuvent avoir un impact sur un acte simple de malveillance (tag, etc…) mais plus difficilement sur la détermination d’un cambrioleur ayant déjà identifié sa cible. En effet celui-ci, en général expérimenté, va rapidement trouver la faille et pouvoir agir en toute tranquillité.

La limite de la caméra fictive

La limite de l’exercice réside en ce que la « farce » est facilement détectable pour une personne un peu initiée : en effet les caméras factices sont toujours les mêmes modèles, et le cambrioleur peut aisément faire la distinction entre les différents modèles en regardant sur internet. Dans la même logique s’il a le souhait de neutraliser la caméra et s’apercevra vite, alors, de la supercherie.

La caméra factice peut ainsi repousser un petit délinquant de passage mais pas le cambrioleur expérimenté.

Alors, tant qu’à investir, autant dépenser un peu plus d’argent, et bénéficier d’un service complet, fiable et sécurisé comme celui de KIWATCH, qui permet de s’absenter de son domicile ou de son entreprise en toute quiétude (détection d’intrusion, alerte en cas de coupure de service, enregistrement sécurisé…).

Retour au blog

Retrouvez-nous

  • facebook
  • twitter
  • youtube

Newsletter

Rubriques

Articles ♥