Vous avez été cambriolé ? Faites sans retard les démarches nécessaires pour faire fonctionner la garantie vol éventuellement incluse dans votre multirisque habitation. Voici les cinq démarches indispensables pour déclarer le sinistre et pouvoir être indemnisé de votre cambriolage :

Informez en premier lieu votre assureur de votre cambriolage

Dès que vous en avez connaissance du cambriolage, et au plus tard dans les 2 jours ouvrés qui suivent, vous devez déclarer (art. L. 113-2, al. 4 du Code des assurances) le vol ou la tentative de vol à votre assureur par téléphone, fax ou par lettre recommandée avec accusé de réception dans les 2 jours. C’est la date d’envoi de votre lettre qui fait foi. Indiquez bien votre numéro de contrat, vos coordonnées, celles des éventuels témoins ou des victimes de cambriolage (comme un voisin de palier, par exemple) et la date à laquelle vous avez découvert le vol. Réagissez vite, car s’il y a un retard et si l’assureur prouve que ce retard lui a causé préjudice, il peut vous refuser sa garantie ou minorer l’indemnisation.

Déposez plainte au commissariatcambriolage

Dans un délai maximum de 24 à 48 heures après la découverte du vol, déposez plainte au commissariat ou à la gendarmerie de votre choix. Demandez au moins deux copies de votre dépôt de plainte : l’une sera à envoyer à votre assureur avec la déclaration écrite de vol, l’autre à expédier le cas échéant (vandalisme sur des biens immobiliers en plus du vol) à l’assureur de votre propriétaire si vous êtes locataire.

Demandez l’accord de votre assureur pour effectuer les réparations

Demandez l’accord de votre assureur pour effectuer n’importe quelle réparation même s’il y a urgence, comme par exemple changer la serrure de votre porte d’entrée ou encore faire réhabiliter une baie vitrée. Vous risquez de faire disparaître de précieuses preuves d’effraction, indispensables à la mise en œuvre de votre garantie vol. Quelques compagnies ont mis en place des services d’intervention en liaison avec des artisans qui s’occupent des réparations d’urgence à domicile dès la déclaration par téléphone effectuée, ce qui évite l’attente du passage d’un expert ou l’accord sur un devis.

Dressez immédiatement un état estimatif de vos pertes

Ce document doit recenser les objets disparus ou endommagés et indiquer l’année d’achat et la valeur des objets manquants. Fournissez toute preuve (facture, attestation d’achat, certificat de garantie, acte notarié, photocopie de relevé bancaire, photo) pouvant étayer le fait que vous possédiez bien ces objets, ou attestant leur valeur. Transmettez le tout à votre assureur dans les meilleurs délais.

Cambriolage : votre assurance peut ne pas jouer (ou partiellement) si…

Vous êtes resté absent trop longtemps. La plupart des assurances habitation comportent des limites à l’inhabitation. Celles-ci sont le plus souvent de 30 ou de 90 jours dans l’année (les absences de moins de 3 jours consécutifs ne comptent pas). Au-delà, la garantie vol est suspendue. Vous n’avez pas respecté les mesures de prévention indiquées dans votre contrat (votre porte d’entrée n’est pas blindée alors que votre contrat le prévoit, les volets de votre maison sont restés ouverts). L’indemnité que votre assureur doit vous verser peut être réduite, voire même supprimée. Le vol a eu lieu en dehors des locaux assurés (caves ou dépendances ne sont pas toujours couverts).
Le meilleur moyen pour éviter de se faire cambrioler reste de se munir d’un système de vidéosurveillance et permet de faire des économies avec son assurance habitation.