vidéosurveillance
Michel, infirmier, a accepté de nous accorder son témoignage à propos de son utilisation des produits de vidéosurveillance Kiwatch, qu’il utilise en maintien à domicile pour sa mère âgée.

Kiwatch : Pourquoi avez-vous décidé de mettre en place un système de vidéosurveillance ?

Michel : Je sentais un affaiblissement de la santé de ma mère et je devais donc réagir. Elle avait déjà chuté à plusieurs reprises et moi et ma sœur n’avions pas pu être assez réactifs. Même si nous nous tenions souvent informés, il était difficile d’être souvent présents car j’habitais loin, et ma sœur travaillait la journée il y avait donc des créneaux sans surveillance particulière qui pouvaient s’étaler. Je tenais à installer de la vidéosurveillance également pour être alerté en cas d’intrusion, car des gens profitent souvent que les personnes soient âgées pour s’introduire chez elles et les dépouiller facilement de leurs biens.

Kiwatch : Pourquoi avez-vous choisi la société Kiwatch ?

Michel :J’avais décidé d’installer moi-même un système de vidéosurveillance et je suis tombé sur Kiwatch en faisant mes recherches sur internet. Je suis allé par curiosité sur le site et j’ai été séduit par les produits et les prestations réalisées notamment sur la protection et la confidentialité des vidéos. Ce qui m’a également marqué, c’est la simplicité d’installation et d’utilisation. Alors j’ai décidé de ne pas me compliquer la tâche à tenter d’installer tout un réseau alors qu’une société permet de le faire simplement et rapidement.

Kiwatch : Qu’attendez-vous d’un service de vidéosurveillance ?

Michel : Un service de vidéosurveillance est efficace s’il permet de s’adapter aux besoins de chacun. Pour moi, il est important de pouvoir faire ses paramétrages en fonction des habitudes de la personne sur laquelle on veille. Le service de Kiwatch me permet de choisir les plages horaires pour l’enregistrement normal ou rapide en fonction des lieux ou ma mère se situe. Je peux paramétrer les différents modes selon ce qu’elle fait . J’ai tenté d’optimiser chacun des services disponibles comme l’alerte inversée en cas de comportement inhabituel pour lui offrir une sécurité et une surveillance maximales. Et je peux également vérifier par moi-même si tout se passe correctement avec le Live.

Kiwatch : Quelle utilisation en avez-vous et quels services proposés par Kiwatch utilisez-vous ?

Michel : Je l’utilise pour toutes les fonctions, cela dépend de ses habitudes et des moments de la journée. Par exemple j’utilise la détection de mouvements quand elle fait la sieste dans son fauteuil l’après-midi. Dès qu’elle se remet à bouger je peux regarder de temps en temps voir comment elle se relève et si elle a des problèmes à ce niveau là . Un jour, elle est tombée en se relevant, je l’ai vue tomber, j’ai appelé un membre de la famille qui habite à proximité et sous 5min nous l’avons aidée à se relever. Cela nous offre une grande rapidité d’intervention.
La caméra dans la cuisine me permet de vérifier son alimentation et si elle prend bien ses repas, si ceux préparés par l’auxiliaire sont bien adaptés et équilibrés.
Je la voyais également s’endormir en journée assez régulièrement donc après l’installation d’une caméra pour suivre son sommeil, j’ai compris qu’elle ne dormait pas la nuit et j’ai pu prendre des mesures pour améliorer son sommeil.
En m’appropriant ses habitudes hebdomadaires, j’ai compris ce qui n’allait pas grâce aux vidéos enregistrées. Cela a permis d’améliorer certaines choses comme l’alimentation et le sommeil entre autres.
Les produits de Kiwatch sont très efficaces dans la mesure où j’ai pu adapter les différents services à une situation particulière.

Kiwatch : Avez-vous senti une différence sur votre vie quotidienne ?

Michel : Ne pas s’occuper suffisamment d’une personne en perte de moyen est irresponsable selon moi, et j’assimile cela à de la maltraitance, dans la mesure où le nécessaire n’est pas fait pour assurer son bien-être. Il était donc très important de pouvoir continuer à m’occuper autant voire plus d’elle, sans pour autant devoir y passer mes journées. Je tenais également à respecter ses besoins et sa volonté de rester chez elle et de ne pas intégrer une maison de retraite.
D’un côté cela a renforcé sa sécurité, et d’un autre ça m’a rassuré plus encore dans la mesure où cela m’a permis comme je l’ai dit avant, d’être réactif et de m’occuper de divers problèmes de santé.

Kiwatch : Quelle a été la réaction de votre mère avec l’installation de la vidéosurveillance ?

Michel : Elle a tout de suite compris que c’était pour son bien, qu’elle n’était pas assez protégée et que c’était le meilleur compromis pour sa santé tout en lui permettant de rester chez elle. Bien évidemment je n’ai pas installé de caméras dans les endroits intimes mais devant les portes afin de voir si le temps passé à l’intérieur de la salle de bain ou des toilettes était inhabituellement long. Elle a donc bien réagi d’autant plus que ça a su se révéler utile à plusieurs reprises.

Kiwatch : Et les réactions des personnes en charge de l’aide à domicile ?

Michel : Là oui, certaines personnes ont fait savoir leur mécontentement, soit disant que les caméras les gênaient. Pour avoir travaillé dans le milieu infirmier je sais aussi que certaines personnes ne font pas leur travail comme il faut. Forcément, cela peut les gêner de voir que quelqu’un est susceptible de remarquer tout cela. Installer ce dispositif est autorisé par la CNIL mais il faut prévenir les salariés qui viennent travailler à domicile. J’ai donc envoyé un courrier à la coordinatrice pour qu’elle informe ses salariés que j’avais installé ce système.

Kiwatch : L’aspect financier a-t-il joué dans vos choix ?

Michel : Non. L’installation était de toute façon indispensable. Ma mère ne voulait pas aller en maison de retraite donc il fallait trouver une solution intermédiaire. Bien sûr que le côté financier est intéressant avec un forfait vraiment très abordable, mais il passe au second plan malgré tout. Donc pour des personnes avec peu de moyens, cela peut être sujet à réflexion car un système installé avec intelligence se révèle très utile.

Kiwatch : Pourriez-vous me donner 3 mots qui selon vous, décrivent Kiwatch ?

Michel : A choisir 3 mots, je dirais confiance, sécurité et liberté d’esprit.
Confiance car j’ai tout simplement confiance en Kiwatch, ils ont toujours été de bons conseillers aussi bien pour l’installation que pour l’utilisation des produits. Sécurité car les produits assurent la sécurité globale et la sécurité au niveau de la santé comme l’usage que j’en ai. Et liberté d’esprit dans le sens ou ça enlève une charge considérable, c’est simple d’utilisation et il y a une bonne prise en charge. Seuls moi et ma sœur pouvons surveiller, donc aucune personne extérieure n’est derrière l’écran et c’est aussi très rassurant.
Honnêtement je suis une personne qui se met très souvent en colère, et avec Kiwatch je n’ai jamais haussé le ton. (rire)

Nous remercions Michel de nous avoir accordé de son temps pour répondre à nos questions concernant son usage des produits de vidéosurveillance Kiwatch en service à la personne.

Retour au blog

Retrouvez-nous

  • facebook
  • twitter
  • youtube

Newsletter

Rubriques

Articles ♥