Que faire en cas de tentative de cambriolage ?

Vous rentrez de vacances et vous constatez que votre porte a été  forcée ? Des traces de pas suspectes jalonnent votre allée ? Et si vous aviez été victime d’une tentative de cambriolage ?

L’article 121-5 du Code pénal définit la tentative de vol comme un vol qui n’a pas abouti. Plus précisément, “une tentative est constituée dès lors que, manifestée par un commencement d’exécution, elle n’a été suspendue ou n’a manqué son effet qu’en raison de circonstances indépendantes de la volonté de son auteur”. 

Si vous soupçonnez ainsi une tentative de cambriolage à votre domicile, il vous faudra avoir les bons réflexes pour savoir comment réagir, et dans quel ordre procéder.

Les avantages de la vidéosurveillance

  • Contrôle en temps réel par vidéo et son
  • Pilotage à distance
  • Evite les faux déclenchements
  • Alerte en temps réel via l’application + mail + SMS

Je demande mon devis
Je découvre l’offre

Les bons réflexes en cas de tentative de cambriolage

  1. Prévenez la police ou la gendarmerie : c’est la première chose à faire si vous soupçonnez une tentative d’infraction. Le numéro à composer ? Le 17 bien sûr !
  2. Si vous habitez une maison, faites le tour des extérieurs pour vérifier que toutes les ouvertures, portes et fenêtres, sont intactes. 
  3. N’entrez jamais seul dans la maison ! Si vous craignez que le cambrioleur soit toujours présent, attendez l’arrivée des forces de l’ordre. Inutile de rentrer dans votre maison armé d’un pied de biche ou d’une pelle !
  4. Ne touchez à rien dans votre maison : vous risqueriez de détruire des preuves de l’effraction en voulant remettre, par exemple, vos affaires en ordre. 
  5. Informez rapidement votre assurance de la tentative d’effraction : elle vous indiquera la marche à suivre, notamment en ce qui concerne la sécurisation de votre porte ou de votre serrure. 
  6. Faites rapidement vérifier votre porte par un professionnel, même si la tentative de cambriolage a échoué. Pourquoi ? Car certaines parties de la porte ont pu être fragilisées (serrure, gonds ou mécanisme de fermeture) sans que ces détériorations ne soient visibles à l’œil nu. Attention, n’entamez pas de réparation avant d’avoir prévenu votre assurance. Sinon, vous risquez de ne pas être remboursé.
  7. Déposez plainte auprès de la gendarmerie et du commissariat sous 48 heures. Il vous faudra une copie du dépôt de plainte pour votre assurance, une autre pour votre propriétaire si vous êtes locataire. 

Locataire ou propriétaire : que faire ?

En cas de tentative de cambriolage, la démarche ne sera pas tout à fait la même si vous êtes locataire ou propriétaire

Si vous êtes propriétaire, lorsque vous contactez votre assurance, pensez bien à lui demander si votre contrat contient une garantie d’assistance. Si tel est le cas, une protection de votre domicile est prévue tant que les travaux de mise en sécurité (les réparations, par exemple, des portes et des fenêtres) n’ont pas été effectués. Et si vous ne disposez pas de cette garantie, il est important de vérifier que les réparations provisoires que vous allez effectuer sont bien prises en charge par votre assurance. 

Pour les travaux de réparation et de remplacement, deux options s’offrent à vous :

  • Votre assureur vous envoie un professionnel partenaire pour réaliser les travaux.
  • Vous devez réaliser vous-même les travaux : dans ce cas, demandez un devis et faites-le valider par votre assureur avant de les entamer. 

NB : Si le montant du devis est supérieur à 1600 euros, il est fort possible que votre assureur mandate un expert pour évaluer les réparations. 

Si vous êtes locataire, votre assurance interviendra si le coût des travaux est inférieur à 1600 euros. Dans le cas contraire, c’est celle de votre propriétaire qui entre en jeu. 

Comment prévenir les tentatives de cambriolage ?

Même si les cambrioleurs ne parviennent pas à vous dérober des biens à l’intérieur de votre maison, une tentative de cambriolage est toujours assez traumatisante pour ceux qui la vivent.

Pour que cela ne se reproduise plus, voici quelques conseils simples à appliquer : 

  • Sécurisez votre domicile : il est possible que les cambrioleurs soient venus en repérage, et qu’ils passent à l’action lors d’une deuxième tentative. Changer les serrures peut donc s’avérer très utile, surtout si elles ont été fragilisées lors de la première tentative. Vous pouvez opter pour une serrure anti-effraction. Si vous disposez de fenêtres très basses (garage, sous-sol…) et faciles d’accès, vous pouvez installer des barreaux. Vous pouvez aussi opter pour un vitrage anti-effraction, voire une porte blindée.
  • Prévenez les voisins : si vous avez été victime d’une tentative de cambriolage, parlez-en à votre voisinage ! Les gens du quartier seront ainsi plus attentifs aux allées et venues inhabituelles. 
  • Equipez votre domicile d’une alarme ou d’un système de vidéosurveillance : si vous pouvez opter pour un système classique d’alarme, la vidéosurveillance va encore plus loin. Kiwatch propose, par exemple, une solution intelligente de vidéosurveillance permettant non seulement de vous prévenir, sur votre smartphone, en cas d’intrusion, mais également de vérifier ce qu’il se passe à votre domicile grâce aux images filmées par les caméras. Celles-ci peuvent même être conservées 30 jours, ce qui constitue une preuve tant pour les forces de l’ordre que pour les assurances. 

Pour conclure, ne paniquez pas si vous constatez une tentative de cambriolage, mais adoptez les bons réflexes. N’hésitez pas à sécuriser votre maison (vidéosurveillance, ouvertures sécurisées, etc.) et à être prudent si vous partez en vacances par exemple. Vous pouvez notamment souscrire à l’opération Tranquillité Vacances, qui vous permet de bénéficier des rondes effectuées par les gendarmes afin de surveiller qu’aucun événement suspect ne se déroule près de votre maison. Il est également primordial de nouer de bonnes relations avec ses voisins, qui sont souvent le meilleur rempart contre les cambriolages !

Sources : 

  • allianz.fr/assurance-particulier/habitation-biens/assurance-habitation/conseils-pratiques/victime-tentative-cambriolage.html
  • victime-cambriolage.ovh/que-faire-en-cas-de-tentative-cambriolage/
  • matmut.fr/assurance/habitation/conseils/vol-tentative-de-vol