Il semblerait que l’œil bionique des caméras de surveillance fasse des émules. Grandes favorites de la prévention civile, elles se retrouvent partout : rues, gares, aéroports, magasins…. Difficile donc d’y échapper. Mais comment cela se passe de l’autre côté du décors ? Qui gère les installations, les problèmes techniques, les réparations etc…? Visiblement, les choses n’étant pas encore tout à fait cadrées à ce niveau, la première formation en vidéosurveillance vient de voir le jour. Spécifiquement dédiée à ce type de dispositif, elle devrait apporter beaucoup aux entreprises.

formation en vidéosurveillance

Un certificat professionnel

Les professionnels du secteur de la prévention par vidéosurveillance se sont regroupés il y a peu afin d’uniformiser et surtout d’officialiser les caméras dans le décors des formations reconnues. Le CQPI (Certificat de qualification professionnel interbranche) devrait donc remédier à la pénurie de main-d’œuvre. En effet, jusqu’alors rien ne préparait réellement les employés ou autres demandeurs d’emplois à ce type de métier. Seuls le BAC PRO SEN (système numérique avec options) ou le BAC PRO ELEEC (Métiers de l’électricité et de ses environnements connectés) permettaient à des élèves de sortir qualifiés dans le large domaine des objets connectés, mais n’en faisaient pas des experts en vidéosurveillance pour autant.

La vidéosurveillance, le métier de demain ?

La sécurité électronique ne cesse de croître dans l’hexagone : toutes les grandes villes en sont équipées. Il en va de même pour des structures privées comme des boutiques ou entreprises de tous domaines. Mais les entreprises leader sur le marché comme Kiwatch par exemple, sont la proie d’un réel manque de main d’œuvre qualifié et des codes APE bien clairs. Le 3 mars 2016, a donc eu officiellement lieu la première réunion d’élaboration de ce CQPI. Toutes les entreprises concernées par ce domaine peuvent alors se joindre au projet, afin d’avoir plus de poids et d’apporter leur pierre à l’édifice.

La formation en vidéosurveillance, quand et comment ?

Le CQPI Technicien Vidéosurveillance et Responsable Technique Vidéosurveillance sera donc officiellement ouvert d’ici quelques mois, voire une année tout au plus. Ce projet est mis en place avec la collaboration de l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie de Côte-d’Or.
Cette formation sera alors accessible aux salariés et demandeurs d’emploi en premier lieu car il s’agira d’une formation sur une courte durée, demandant quelques bases au préalable.

Les salariés autant que les chefs d’entreprises auront tout à gagner avec ce genre de formation professionnelle certifiante. L’émergence des caméras de vidéosurveillance sur le territoire appelle les entreprises à avoir de la main d’oeuvre qualifiée afin de gérer les équipements installés.