A Monaco entre le 17 et 20 mai dernier, se tenait le salon MedPi où se réunissent les décideurs de la distribution des nouvelles technologies. A cet effet, le groupe GFK a présenté une étude sur les objets connectés qui cartonnent.
Après trois ans sur le marché, les objets connectés ne connaissent pas vraiment l’impact tant attendu par les fabricants.

Objets connectés

Source: Actualsystemes.fr

Les “wearables” tirent leur épingle du jeu

Tous les objets ne sont pas logés à la même enseigne dans la catégorie des wearable. En 2015, 1.2 millions d’accessoires connectés ont été vendus. Cette somme est trois fois plus élevée qu’en 2013, date à laquelle les premiers objets connectés sont entrés sur le marché.
En tête de liste, les montres connectés qui connaissent une croissance exponentielle avec 420 000 ventes. Ces produits ne cessent d’être améliorés, preuve en est, l’arrivée de l’Androïd Wear 2.0 qui permet d’être moins dépendante du smartphone. Le prix de ces petits bijoux de technologie, lui aussi, connaît une forte croissance. En effet, il était en moyenne à 150€ à leur sortie et passe dorénavant à 290€ en moins d’un an. De même, le nombre de modèles a doublé, passant de 30 à 60 en un an.

La maison connectée essuie un échec

En 2015, avec 400 000 ventes tous objets connectés liés à la maison confondus, le bilan reste plutôt décevant.
Les seuls produits à réellement connaître une petite croissance restent les produits de réseaux et contrôle (boxes internet) ainsi que l’électronique grand public (télévisions). Le gros et petit électroménager n’ont enregistré qu’1% des ventes quant à la domotique et systèmes de sécurités (vidéosurveillance), bien que ce secteur enregistre le meilleur chiffre d’affaires en 2015 de tous les objets de la maison connectée avec 43M€, il n’enregistre qu’un poussif 4% de ventes en plus. Néanmoins, la maison connectée a généré 127 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015, soit le double enregistré l’année dernière.

Quel est l’avis des français face aux objets connectés ?

L’intérêt est plutôt grand ce qui reste très positifs pour les objets connectés. De nombreuses sociétés parient d’ailleurs sur eux dans les prochaines années à venir.
La France est en 4e position des pays les plus curieux et intéressés aux objets connectés à la maison. Place partagée avec les Etats-Unis, où 75% de la population développe un intérêt de près ou de loin à ces nouvelles technologies.
Aux premières loges : la Chine (l’un des plus gros fabricants), le Brésil et la Corée du Sud.

Retour au blog

Retrouvez-nous

  • facebook
  • twitter
  • youtube

Newsletter

Rubriques

Articles ♥