Équiper son logement de caméras de surveillance enlève un lourd poids lors des départs en vacances, c’est un fait. Et avec les moyens de communication actuels, il peut être très tentant de diffuser des images suite à un cambriolage, une effraction, un vol ou une tentative de vol. Mais cela est une très mauvaise idée si vous ne voulez pas jouer le rôle de l’arroseur arrosé !

vidéosurveillance

La vidéosurveillance privée

Par simple précaution ou tout simplement après un cambriolage, vous avez décidé d’installer des caméras de vidéosurveillance dans votre logement. Pendant que vous profitez de vos vacances, vous êtes averti qu’un cambriolage est en cours chez vous. Les caméras n’en ont pas perdu une miette et vous disposez désormais de la vidéo de l’intrusion. Cet enregistrement est d’ordre privé ! Il ne peut en aucun cas être diffusé de quelque manière que ce soit.

Comment utiliser les enregistrements à bon escient ?

A votre retour de vacances, il est impératif d’aller déposer une plainte auprès de la gendarmerie ou du commissariat compétent. Vous pouvez donner un maximum d’informations aux forces de l’ordre qui ouvriront une enquête. N’hésitez surtout pas à leur remettre les enregistrements de vos caméras de surveillance. Elles pourraient être très utiles si le cambrioleur présumé est déjà connu des services de police.

La chose à ne pas faire : rendre public les enregistrements

Alors voilà, aujourd’hui avec internet, tout va tellement plus vite… Et ce serait finalement ne faire qu’aider à accélérer le déroulement d’une enquête. Il est toujours très tentant de diffuser des images de cambriolage sur les réseaux sociaux et/ou des images des voleurs présumés. Sauf que c’est une très mauvaise idée : vous vous mettez en infraction. En effet, vous commettez une atteinte à la vie privée d’autrui et pour information cela est passible d’un an d’emprisonnement et de quelques 45 000€ d’amende !

Évitez de faire justice vous-même en pensant qu’il s’agit là de rendre service et d’être dans votre bon droit. Rendre public des enregistrements de vidéosurveillance privée constitue un délit répréhensible par la loi et il est fort probable que vous y perdiez plus que ledit cambrioleur !

Retour au blog

Retrouvez-nous

  • facebook
  • twitter
  • youtube

Newsletter

Rubriques

Articles ♥