Vidéosurveillance : Comment ne pas tomber dans la paranoïa ?

Lors d’un micro-trottoir réalisé à Nantes par Kiwatch à l’occasion de la journée des aidants le 6 octobre 2017, toutes les personnes interrogées ont déclarés qu’elles accepteraient l’installation de caméra de surveillance chez elles pour pouvoir rester plus longtemps vivre à leur domicile. Plus généralement, 91% des français déclarent selon une étude Opinionway qu’elle choisiront le maintien à domicile quand elles vieilliront. Dédiée au cercle familial ou celui des proches intimes, la vidéobienveillance donne avant tout les outils pour faciliter le maintien à domicile de proches âgés et tranquilliser tout le monde. Toutefois, il arrive parfois que des personnes subissent ce système de sécurité à cause de la peur d’être observé et développe une forme de paranoïa.

La vidéobienveillance

La vidéobienveilance offre à la personne aidant une assistance et un accompagnement au quotidien grâce à l’enregistrement en direct et à la possibilité de leur parler à l’aide d’un micro et d’un haut parleur..

Comme la vidéosurveillance, la vidéobienveillance permet de surveiller une personne fragile, enfant ou personne âgée dépendante. Ce sont des dispositifs de prévention et non pas de surveillance.

La caméra de surveillance peut-elle engendrer de la paranoïa ?

Avec un système de vidéosurveillance dirigé vers eux, les personnes habitant dans le foyer peuvent présenter des troubles de la paranoïa. La paranoïa est un trouble du fonctionnement mental qui peut survenir lorsqu’une personne est méfiante à l’égard de quelque chose ou de quelqu’un.

Cette peur peut se manifester chez des personnes âgées ou des adolescents qui craignent une perte  d’intimité à travers cette caméra. Lorsqu’une caméra est installée, cela signifie en partie, que la personne est dépendante de quelqu’un qui peut le ressentir comme une faiblesse. Afin d’éviter cette situation, il existe des méthodes simples de prévention.

Comment éviter la paranoïa ?

Afin d’éviter les craintes chez les personnes surveillées, nous recommandons de suivre ces quelques conseils :

  • Faire preuve d’une totale transparence afin d’installer une relation de confiance
  • Expliquer les bienfaits d’une caméra de bienveillance qui sont de veiller à distance et au quotidien sur leur santé et leur bien-être ainsi que pouvoir réagir rapidement en cas de chute
  • Discuter librement avec eux des objections qu’ils pourraient avoir et échanger sur les autres solutions pour décider ensemble de la meilleure option
  • Avoir leur consentement
  • Prévenir les personnes concernées de l’installation du système de surveillance (obligatoire si un salarié intervient à domicile)
  • Respecter leur intimité, c’est-à-dire respecter les endroits dans la maison où la personne souhaite être libre et sans surveillance. Kiwatch dispose par ailleurs d’un mode intimité.
  • Choisir une solution sécurisée pour l’enregistrement et le stockage des vidéos

Certaines personnes peuvent être victime d’une forme de paranoïa suite à l’installation d’un système de caméra de vidéosurveillance. Afin de prévenir tout risque de paranoïa, des dispositions simples peuvent être prises. Avant tout il faut prendre le temps de la discussion.

Retour au blog

Retrouvez-nous

  • facebook
  • twitter
  • youtube

Newsletter

Rubriques

Articles ♥