Caméras de surveillance et petite surface : installation dans un appartement

Dispositif de sécurité courant, la caméra de surveillance est souvent un complément aux alarmes pour éviter les cambriolages. C’est également un excellent dispositif pour accompagner les personnes en perte d’autonomie, parfois déjà équipées d’appareil de téléassistance. Vous souhaitez en mettre dans votre appartement, et vous hésitez à l’installer alors que vous disposez d’une petite surface ? Nous répondons à vos questions.  

Avoir une caméra de surveillance à domicile

Installer chez soi une caméra de surveillance est démocratisé. Les caméras connectées et configurables facilement avec une application, comme c’est le cas pour les caméras Kiwatch, rendent la surveillance de son domicile très accessible. En intérieur, il suffit de brancher le dispositif et le placer au bon endroit, pour profiter immédiatement des fonctionnalités de vidéosurveillance. Sachez que vous êtes tout à fait en droit d’installer un tel système de sécurité chez vous, rien ne vous oblige à faire des déclarations spécifiques, tant que seul l’intérieur du domicile est visible sur les images.

À quel moment a-t-on besoin d’une vidéosurveillance ?

En tant que système de prévention, la vidéosurveillance est utile à chaque moment. Le temps réel des caméras connectées comme Kiwatch vous permet d’être alerté en cas de mouvement suspect, de son dans le logement, ou bien d’infraction. L’application vous fait alors réagir extrêmement vite, que cela soit en parlant au cambrioleur pour retenir son attention, faire sonner une alarme, ou pour appeler les secours. La caméra est également utile dans le cas de potentielles dégradations. Si vous êtes par exemple absent durant une tempête et que vous n’avez pas fermé vos volets, un simple coup d’œil permet de vous assurer que la vitre n’a pas été cassée et que votre domicile est intact.

Est-ce utile en appartement ?

Les cambriolages concernent aussi les appartements, et les maisons ne sont pas les cibles exclusives des personnes malveillantes. Lorsque l’effraction n’est pas flagrante, il est difficile de se faire indemniser par son assurance. Disposer d’une caméra permet alors de créer des preuves en images pour les réutiliser. Une sauvegarde des données dans le Cloud rend ce système particulièrement efficace. Le malfaiteur ne pourra pas effacer les données, même s’il repère la caméra et la brise littéralement.

Outre les problématiques sécuritaires, les caméras sont également des outils de bienveillance. Garder un œil sur ses enfants, ses proches en perte d’autonomie, et même ses animaux de compagnie est possible grâce à une caméra Kiwatch. En ce sens, la caméra devient un véritable atout pour la vie quotidienne. Elle facilite la communication à distance, et rassure chaque membre de la famille.

Placer sa caméra dans une petite surface

Les caméras de sécurité sont quasi systématiquement conçues avec des optiques grand-angles. Cela signifie que l’image capte un large champ visuel. C’est une solution qui déforme certes un peu l’image enregistrée, mais l’aspect pratique l’emporte ici sur l’esthétique.

Le placement de la caméra dans un appartement dépendra surtout de la fonction pour laquelle vous l’avez adopté. S’il s’agit de prévenir les intrusions malveillantes, vous allez plutôt la placer de façon à voir les principales entrées (porte, fenêtre). Mais s’il s’agit d’un appareil installé pour la vidéobienveillance, il s’agira de surveiller les zones fréquentes de passage. Dans tous les cas, veillez à ne jamais mettre la caméra à un endroit où elle recevrait directement de la lumière. Vous allez éblouir l’image !

Caméra dans un appartement et copropriété

Comme mentionné plus haut, les caméras de surveillance dans le domicile sont tout à fait légales. Il n’existe pas de disposition légale vous incitant à demander l’accord à un syndic de copropriété de mettre en place une solution de vidéosurveillance. L’essentiel réside dans le champ de vision de la caméra, qui ne doit pas capter les parties communes et encore moins les habitations des voisins. En revanche, si un salarié intervient chez vous (aide ménagère, garde d’enfant, aidant familial…), vous êtes dans l’obligation de l’informer de la présence de la caméra.

Retour au blog

Retrouvez-nous

  • facebook
  • twitter
  • youtube

Newsletter

Rubriques

Articles ♥