Kiwatch

Comment fonctionne l’enregistrement vidéosurveillance Kiwatch ?

enregistrement videosurveillance 1

Kiwatch vous propose dans son offre l’enregistrement continu 7 jours ou 30 jours glissants de vos caméras de surveillance. Grâce à cette technologie, vous remontez dans le temps afin de vérifier ce qu’il s’est passé. La navigation simplifiée de la journée  se fait par heure et par événement. Définissez vos plages de surveillance ou d’enregistrement dans le planning et pilotez facilement votre système de sécurité par vidéo.

L’enregistrement vidéosurveillance : qu’est-ce que c’est ?

À la différence d’un système de télésurveillance classique, qui ne capture que des images, la vidéosurveillance vous permet d’accéder à l’enregistrement vidéo en cas d’intrusion chez vous ou dans votre entreprise. Les caméras de surveillance sont dotées d’un enregistreur, et ainsi peuvent conserver les images filmées sur une carte SD ou sur le serveur sécurisé du professionnel en sécurité qui vous a fourni votre système de vidéosurveillance.

Votre demande de devis en moins d'1 minute

    Que souhaitez-vous protéger ?




    Possédez-vous une connexion internet ?


    Quel type de caméra vous intéresse ?


    Combien de zones souhaitez-vous protéger ?


    Finalisez votre demande de devis personnalisé





    Selon les types de caméras de surveillance que vous utilisez, les types d’enregistrements peuvent varier. Il existe différentes méthodes pour sauvegarder vos données et conserver les preuves vidéos :

    • Le stockage numérique : les images sont directement stockées sur un disque dur. Cela facilite l’accès aux vidéos que l’on peut visionner en direct ou ultérieurement. Au bout d’un certain temps de stockage, il efface automatiquement les images les plus anciennes pour les remplacer par les plus récentes. La durée légale de stockage des vidéos est de 30 jours.
    • L’enregistreur numérique : Intégré directement à la caméra de surveillance, les vidéos sont enregistrées grâce à une carte SD. La personne peut ainsi consulter et conserver ses preuves vidéos en récupérant la carte et en les transférant sur son ordinateur. Il s’agit là d’un système simple d’utilisation pouvant fonctionner 24 heures sur 24. Le seul inconvénient avec ce type d’enregistreur est le risque de perdre ses données en faisant une mauvaise manipulation ou que les cambrioleurs s’emparent de la caméra au moment du cambriolage.
    • L’enregistreur numérique IP : Ayant les mêmes fonctionnalités que l’enregistreur numérique, il vous permet de consulter vos vidéos en direct, mais fonctionne en plus avec des caméras IP et un logiciel dédié qui optimise la performance de l’appareil. La caméra IP étant directement reliée au réseau, les vidéos sont envoyées au serveur et stockée en toute sécurité. C’est actuellement la méthode la plus fiable du marché.  Facile d’utilisation, il sera idéal pour les entreprises fonctionnant en réseau.
    • L’enregistreur à bande : c’est celui qui se rapproche le plus du magnétoscope que l’on utilisait avant pour regarder nos films préférés.  Il enregistre les images sur une cassette VHS. Sa technologie est très limitée puisque le transfert des images sur votre ordinateur est impossible, le visionnage des images est peu pratique et l’autonomie de l’appareil est faible. Toutes ces raisons font de ce type d’enregistreur un modèle obsolète que l’on n’utilise que ponctuellement voir quasiment plus.
    Fonctionnalités / UtilisationsStockage numériqueEnregistreur numériqueEnregistreur IP KiwatchEnregistreur à bande
    Utilisation quotidienne x x x
    Utilisation peu fréquente x
    Visionnage en direct x
    Visualisation des vidéos à distance x x x
    Système de sécurité à but dissuassif x
    Conservation des preuves en images x x x
    Capacité stockage serveur importante x x
    Enregistrements de différents flux simultanément x x

    Les critères à prendre en compte pour choisir son type d’enregistrement

    Après avoir découvert les différentes caractéristiques de chacun des types d’enregistrement, le moment est venu de choisir le type d’enregistrement qui convient le mieux à vos besoins. 

    • La résolution des images : selon les modèles de caméras, la qualité de l’image et la résolution des vidéos est de plus ou moins bonne qualité. Veillez à choisir une caméra dont la résolution des vidéos est haute. Les caméras intérieures et les caméras extérieures Kiwatch, sont notamment dotées de la résolution 4K ce qui vous permet d’avoir accès à des enregistrements de très bonne qualité.
    • Le nombre d’images enregistrées par seconde : Pour un système de télésurveillance classique fonctionnant avec des capteurs de mouvements, informez-vous auprès de votre installateur sur le nombre d’images enregistrées par seconde au moment de l’achat de votre matériel. On recommande en général un enregistrement de 25 images par seconde pour une bonne qualité d’image.
    • La possibilité de consulter les images enregistrées via internet : C’est la grande tendance et la majorité des enregistreurs propose cette fonctionnalité. Votre système de caméras de surveillance conserve les enregistrements vidéos sur un disque dur ou une carte SD et vous pouvez y accéder via votre ordinateur.
    • La mise en marche de l’enregistreur lorsque la caméra détecte un mouvement. Kiwatch vous propose via son application de consulter vos enregistrements vidéos n’importe où et n’importe quand. Depuis votre compte, vous avez accès à la totalité de vos enregistrements lorsqu’un nouvel évènement est détecté. La caméra n’enregistre les vidéos que lorsque la détection intelligente confirme un mouvement. Une option très utile pour le visionnage des images par la suite.
    • La simplicité d’utilisation.

    J’ai le droit de conserver mes enregistrements combien de temps ?

    Depuis 2015, la CNIL a limité la durée de conservation des enregistrements en vidéosurveillance à 30 jours maximum. Cela implique pour les détenteurs d’un système de vidéosurveillance un certaine vigilance par rapport au support de stockage qu’il utilise. Que ce soit un enregistreur numérique interne à votre système, un NAS (serveur de stockage en réseau), ou votre ordinateur (PC ou Mac), ne doivent pas contenir de fichiers vidéos datant de plus de 30 jours. Cela, que votre enregistrement soit continu 24/24, sur détection de mouvement, ou que la capacité de votre disque dur vous permet un stockage plus long. 

    Concernant la réglementation du  stockage des vidéos pour les professionnels, vous devez vous déclarer auprès de la CNIL afin de les avertir de la présence d’un système d’enregistrement vidéo dans votre commerce ou votre entreprise.  Précision : dans la déclaration, on ne vous demande pas combien de temps vous pouvez enregistrer, mais combien de temps vous allez conserver vos enregistrements.

    Partager cet article sur les réseaux ->

    Partager sur facebook
    Partager sur linkedin
    Partager sur twitter
    Partager sur email

    Suggestion d'articles

    Retour haut de page